© Ros Ribas
Regard sur

L’univers créatif, exigeant et insolite de Patrice Chéreau à découvrir dans une exposition virtuelle

Prolongement en ligne de l'exposition qui s'était tenue aux Archives nationales en 2018, l’exposition virtuelle Patrice Chéreau à l’œuvre, retrace, en sept moments, la trajectoire professionnelle d'un artiste d'exception et déploie son univers d’images.

C’est dans le but de la rendre pérenne, que les deux commissaires scientifiques, Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas, ont souhaité décliner sur internet l’exposition Patrice Chéreau à l’œuvre organisée en 2018 à l'Hôtel de Soubise, sur le site parisien des Archives nationales. Cette exposition, préparée par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, propose aux étudiants, aux professionnels du spectacle, aux chercheurs et aux enseignants de disciplines différentes, ainsi qu'à tous les publics, de parcourir l’univers aussi exigeant qu'insolite du metteur en scène de théâtre et d'opéra, du directeur de Centre Dramatique, du cinéaste et du comédien que fût Patrice Chéreau.

Patrice Chéreau a profondément marqué le paysage culturel des cinquante dernières années. À travers son itinéraire, ici représenté, se dessine le portrait d'un créateur au travail, dans un dialogue soutenu et fécond avec ses collaborateurs, scénaristes, photographes, créateurs de son, de lumières et de costumes, scénographe, musiciens, acteurs et chanteurs.

Les nombreux documents rassemblés depuis plusieurs années, pour partie inédits, éclairent le parcours d'une vie et les multiples dimensions d'un cheminement dont l'une des plus grandes originalités a consisté à établir continuellement des correspondances entre peinture, cinéma et spectacle vivant. Patrice Chéreau a expliqué à plusieurs reprises qu'il avait la particularité « de faire un seul métier, mais de trois manières différentes ».

Découvrez l’exposition virtuelle Patrice Chéreau à l’œuvre

------

L’exposition Patrice Chéreau à l’œuvre a été préparée par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, avec la contribution de plusieurs institutions culturelles françaises et étrangères, ainsi que plusieurs partenaires privés : (par ordre alphabétique) Agnès b, Archives nationales, archives départementales des Hauts-de- Seine, archives municipales d’Erlangen, archives municipales de Spolète, archives municipales de Nancy, archives municipales d’Aubervilliers, BIFI-Cinémathèque française, Centre d’histoire du XIXe siècle/Isor, Centre d'histoire sociale des mondes contemporains (CHS), CNRS, Département des peintures et des collections du Musée du Louvre, Dupon-Phidap, ENS Louis Lumière, Fondation Paul Sacher, INA, Institut Jean Vigo, Labex EHNE, lycée Louis-le-Grand, Metropolitan Opera, Odéon-Théâtre de l’Europe, Piccolo Teatro de Milan, Théâtre de La Commune d’Aubervilliers, Théâtre Nanterre-Amandiers.

 

Commissariat scientifique : Marie-Françoise Lévy, historienne, et Myriam Tsikounas, historienne, professeure émérite. ISOR / Centre d'Histoire du XIXe siècle, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Conception et réalisation : Victoria Afanasyeva